Accueil, Plan du site, Contact, Mentions légales
EN ARDECHE VERTEsigle CdA
vue générale du village de Lalouvesc

Au service de la promotion de l'art en Ardèche depuis 1989, l’association Carrefour des Arts réunit des bénévoles amoureux des arts et désireux de faire partager leur passion à un large public.


 
30e CARREFOUR des ARTS
2018

L'exposition a eu lieu
du dimanche 8 juillet au dimanche 26 août 2018
au Centre d’Animation Communal, route de Bobigneux, à Lalouvesc (07520).

Ouverture tous les jours de 14h30 à 18h30, et jusqu’à 19h00 les dimanches et jours fériés.
Entrée libre, libre participation.


L'édition 2018 a accueilli les œuvres des artistes suivants :

Au Péristyle, Claude WEISBUCH, peintre, dessinateur et graveur,

Au Théâtre, Jean-Michel DEBILLY, sculpteur,

Au Grand Salon, Francine THIBAUD, plasticienne,

Au Petit Salon, SCENOCOSMES, œuvres interactives,

Au Grenier des peintres, Anne-Marie GLATHOUD, peintre,


    Cette exposition est particulière à plus d’un titre:
    •    D’abord nous célébrons notre trentième anniversaire, un événement marquant dans l’histoire du Carrefour des Arts, de Lalouvesc, et de l’Ardèche.
    •    Ensuite, nous avons l’honneur d’accueillir les œuvres de Claude Weisbuch, une occasion unique de découvrir cet artiste dont le travail connaît aujourd’hui une reconnaissance mondiale.
    •    Nous avons eu le plaisir de présenter pour la première fois des œuvres interactives qui ont surpris les visiteurs.
    •    Elles ont été accompagnées de celles d’artistes originaux aussi bien dans leurs inspirations que dans leurs modes d’expression, réunis pour le plaisir de nos visiteurs chaque année plus nombreux et plus enthousiastes.

L’exposition bénéficie du soutien de la région Auvergne Rhône-Alpes, du département de l’Ardèche, de la Communauté de Communes du Val d'Ay et de la municipalité de Lalouvesc.

Le Carrefour des Arts fait partie du Réseau Arts Plastiques du département de l’Ardèche


Cantabile III de Claude Weisbuch

Au Péristyle, Claude WEISBUCH

Né en 1927 à Thionville, Weisbuch devient élève de l’Ecole des Beaux Arts de Nancy, puis est nommé professeur de gravure à l’Ecole des Beaux Arts de Saint-Étienne. Il participe dans un premier temps à des expositions de groupe avant d’être nommé membre titulaire des Peintres-Graveurs Français en 1968. Depuis lors, sa notoriété ne cesse de grandir et son travail connaît aujourd’hui une reconnaissance mondiale.

Claude Weisbuch a su très tôt allier une écriture classique et un sens du mouvement et de la mise en page très contemporains. A travers ses études sur les musiciens comme par ses hommages à Jacques Callot, Rembrandt, Lautrec, Daumier, il démontre son aptitude à mettre à jour la passion et l’angoisse, son sens de la dramaturgie et de la mise en scène.
Peintre, graveur et lithographe d’exception, Claude Weisbuch n’a de cesse de capter la dynamique de la vie tel un cliché instantané, essentiellement autour de l’homme, de son expression picturale, musicale et littéraire.

Claude Weisbuch est décédé le 13 avril 2014.




Élévation de Jean-Michel Debilly



Au Théâtre, Jean-Michel DEBILLY, sculpteur

Architecte d’ombre et de lumière, l’artiste nomme ses œuvres “sculptures-paysages”. Car celles-ci ne s’offrent pas d’emblée au regard. I
l faut prendre le temps de les contempler, de s’y projeter, de parcourir leurs zones d’ombre pour entrer dans leur lumière. Les apprivoiser pour qu’elles donnent la pleine mesure de leur complexité.
Ne pas se fier à la rugosité du paraître, sonder la profondeur de l’être.
Bien que sa matière de prédilection soit, depuis des années, la pierre, le sculpteur revient régulièrement vers le bois.

Site web : http://www.debilly-sculpture.com/




Madame Vitrail de Francine Thibaud


Au Grand Salon, Francine THIBAUD, plasticienne,


Née à Périgueux en 1960

Diplomée de l'école Boulle et des Arts Appliqués

de 1983 à 1990  dessinatrice pour l'impression textile

de 1990 à 1995  peintre décoratrice pour le spectacle

Parallèlement, depuis 1987, recherche personnelle d'objets et de volumes peints.

Depuis quelques années, vit à la campagne en Creuse.

Site web : http://francinethibaud.e-monsite.com/





Phonofolium de Scenocosmes

Au Petit Salon, SCENOCOSMES, œuvres interactives,,

Phonofolium est une œuvre interactive présentant un arbuste qui réagit au moindre contact électrostatique humain par des sonorités. Lorsqu’une personne caresse l’arbuste, celui-ci se met à chanter en fonction de la proximité du contact.

Perceptible à deux ou plus, Light Contacts est une installation sensible, tactile et sonore et lumineuse qui met en scène les corps des spectateurs et les transforme en instruments sonores humains.

Le couple d’artistes Grégory Lasserre & Anaïs met den Ancxt détourne diverses technologies pour créer leurs œuvres. Ils développent la notion d’interactivité, par laquelle l’œuvre existe et évolue grâce aux relations corporelles et sociales des spectateurs.

Site web : http://www.scenocosme.com/





Pom’pot d’Anne-Marie Glathoud




Au Grenier des peintres, Anne-Marie GLATHOUD


Au premier regard porté sur ses œuvres, Anne-Marie Glathoud peut dérouter car elle alterne entre figuration libérée, frôlant parfois l’abstraction, et des œuvres abstraites chargées de messages, de variations diverses, colorées et poétiques.

Son œuvre est vibrante, porteuse de joie et de vie. C’est un souffle multiple où se conjuguent le voyage, l’originalité, la liberté, et la poésie de l’objet. Vous ne trouverez aucune forme d’angoisse, ni aucune trace de tristesse. Tout se décline par la magie de l’instant, l’appel d’une impression de rencontre ou de voyage.

Site web : http://annemarie.glathoud.free.fr/GLATHOUD/Accueil.html




Dans l'Envolée: Vincent BALAY, Photographe


Vincent Balaÿ, issu des Beaux-Arts de Saint-Étienne, a une production insérée dans de nombreuses formes artistiques. Après une quarantaine d'années consacrées à son métier de professeur d'arts plastiques, il a peu à peu orienté son oeuvre personnelle vers un travail photographique revisité par sa sensibilité de peintre. Il réside à Saint-Montan.
Sa démarche nous montre “|a trace multiforme “ que nous laisse notre mémoire au quotidien. Le papier photographique comme support, allié à l'outils numérique, Vincent nous ouvre toutes sortes de possible par le plus anodin des regards. La lumière, la forrne, la texture, liées au champs du réel, invitent notre mémoire à résonner. De ces trois éléments nous gardons les poussières sensibles qui fabriquent notre image.
Ces papiers ne sort plus de simples photos mais deviennent de véritables tableaux poétiques qui explorent les champs du possible, traces de souvenirs inconscients, où tout se combine pour créer une image qui nous échappe.

Site: http://atelierducourbier.blogspot.com/2014/04/vincent-balay-chopeur-dimages.html

Retour aux liens vers les pages des expositions

Liens vers les sites de nos sponsors institutionnels
sigle Lalouvesc


Haut de la page