Accueil, Plan du site, Contact, Mentions légales
EN ARDECHE VERTEsigle CdA
vue générale du village de Lalouvesc

Au service de la promotion de l'art en Ardèche depuis 1989, l’association Carrefour des Arts réunit des bénévoles amoureux des arts et désireux de faire partager leur passion à un large public.

 
Les Artistes du Carrefour des Arts
   
Thierry MARTENON, sculptures
martenon/martenon1.jpg

 

Né en 1967 à Grenoble, Thierry Martenon a obtenu un diplôme d'ébénisterie du GRETA en 1990.

"Après 10 années d'expérience en ébénisterie, je me consacre dorénavant au tournage d'art en réalisant mes propres créations. J'utilise des essences locales tels que le noyer, les loupes de frênes, ormes, le buis, le poirier... J'affectionne les lignes épurées aux formes douces qui mettent en valeur la beauté naturelle du bois. Mon ambition: vivre au pays et toucher du bois."
 


Thierry Martenon  par Pierre TALBOT
(d'après l'article paru dans "l'Atelier Bois" n°62)

Ébéniste, tourneur et sculpteur, Thierry Martenon se révèle comme chef de fil dans le monde de la création xylo. Ses formes " primitives " font parler l'essence même du bois : la fibre. Un travail empreint d'un style épuré, minimaliste dans lequel s'équilibre l'esprit et son empreinte dans la matière avec élégance et sérénité. Loin d'en rester aux apparences, il cherche par le traitement des surfaces la rencontre avec la fibre de l'arbre, le cœur du réel avec toutes ses contradictions. Le bois n'est plus " poli-cé ", mais " accroché " dans sa texture, biffé, rayé ou pris à contre-fil, mais harmonisé par un dessin épuré et inspiré des formes. Allongées, fines, élancées comme dans une inspiration ou bloquées dans des états stables ou en devenir de mouvement comme ses pots dont le fond bombé provoque l'idée du mouvement par une position de déséquilibre stabilisé. Dans cet univers, tout en mouvance et repères, les couleurs, claires ou sombres, s'opposent, se complètent ou s'excluent. Tout  ce travail exprime une harmonie proche des arts dits " primitifs " qui replace l'homme dans sa part immatérielle.


martenon/martenon2.jpg        martenon/martenon3.jpg        martenon/martenon4.jpg

S'inscrivant dans la lignée du travail de Jean-Dominique Denis, Thierry Martenon incarne et magnifie à l'instar de son maître un univers onirique, magique où l'on s'affranchit du temps. Une sorte d'invitation au voyage au cœur des choses.
Qu'elles soient présentées avec une citation décorative ou dans un dessein artistique, les pièces affichent un  stylisme - un design - original  et marquant, défini par Thierry Martenon comme "primitif contemporain". Avec ce type de recherche, d'exploration,  l'acte créatif est de rigueur, quelle que soit la pièce qui, par voie de conséquence, est quasiment toujours unique. Nous sommes dans le contraste, la déconstruction, la déformation, l'opposition et l'harmonie reconstruite. Pour Thierry Martenon, il s'agit " de trouver le lien entre une ligne contemporaine, épurée, sobre, tendue et une texture, un état de surface grossier, buriné, primitif. L'aspect très rugueux de certaines pièces ouvre des portes sur l'effet du contraste de l'ombre et de la lumière. Certaines textures en sont renforcées; d'autres, révélées subtilement."


martenon/martenon5.jpg



martenon/martenon6.jpg


Une interaction est établie entre la matière et le projet qui lui donne forme. La technique est au service de l'expression naissante. Pour lui, pas question de se laisser emporter par le bois, ces pièces sont au préalable dessinées et travaillées avant exécution. Pour lui, le sens prédomine son expression tout en lui donnant le pouvoir d'en vérifier la fibre, l'essence, le fil, ... " Il suffit, après l'idée,  de trouver les bons outils pour la texture souhaitée : tronçonneuse, chalumeau, fraise sur disqueuse, burins et gouges utilisés de manière " bizarre ", brosses, métalliques, acide, eau oxygénée (pour le blanchiement), etc ". " Les possibilités sont immenses, note avec envie l'artiste, comme le sablage par exemple... Mais, il n'y a pas de règles, il peut m'arriver, par exemple, d'une manière plus classique, d'utiliser le cérusage sur certaines textures : cela permet de donner un effet de matière, proche de la céramique. "


martenon/martenon7.jpg             martenon/martenon16.jpg           martenon/martenon8.jpg


Pour ses pièces, Thierry Martenon recherche les bois abîmés, torturés, échauffés. Des bois inutilisables pour la majorité des professionnels, mais, qui sont pour lui de " véritables trésors " capables de renforcer le caractère primitif de certaines pièces. Les essences sont celles qui l'entourent en son hermitage du massif de la Chartreuse : cerisier, poirier, noyer, érable, etc.


martenon/martenon9.jpg      martenon/martenon10.jpg      martenon/martenon12.jpg      martenon/martenon11.jpg


Le développement de son primitivisme contemporain est sans nul doute à prendre en compte, tant il apparaît riche à la fois de sens et de profondeur. Dans quelques années, lorsque, comme aux États-Unis, ce type de pièces auront les honneurs des collectionneurs privés et des musées, Thierry Martenon apparaîtra peut être en chef de file d'un mouvement pour qui l'acte créatif rime sur l'acte marchand, la prise de risque passe avant le confort et la recherce de l'essentiel exclut l'anecdote et la répétition.


martenon/martenon14.jpg        martenon/martenon13.jpg        martenon/martenon15.jpg





     


       
Liens vers les sites de nos sponsors institutionnels
sigle Lalouvesc
Sigle Conseil Général de l'Ardèche
Sigle Région Rhône-Alpes
Haut de la page