Accueil, Plan du site, Contact, Mentions légales
EN ARDECHE VERTEsigle CdA
vue générale du village de Lalouvesc

Au service de la promotion de l'art en Ardèche depuis 1989, l’association Carrefour des Arts réunit des bénévoles amoureux des arts et désireux de faire partager leur passion à un large public.

 
Les Artistes du Carrefour des Arts
   
Jean ROSSET, sculptures sur bois

Biographie

Jean Rosset est né à Sainte –Agnès (Isère) en 1937. En 1962 il débute ses activités artistiques (dessin et peinture, sculpture sur pierre, bronze, bois) .

C’est en 1970 qu’il trouve son style et réalise ses premières grandes sculptures à la  tronçonneuse et à la hache en utilisant la forme du bois .

En 1974 il élargit sa technique grâce à la polychromie et la réalisation de sculptures vivantes : arborisculpture avec photos de l’évolution et de la dégradation due aux insectes et aux champignons .

Ses œuvres ont fait l’objet de commandes publiques (FRAC Rhône-Alpes, la Bajatière et le Musée de Grenoble (38),  ville de Saint –Quentin Fallavier (38), musée d’Art Contemporain de Lyon, ville de Bègles (33).


Il a participé à des symposiums de sculpture sur bois à Vorü (Estonie), à Naumburg (Allemagne), à Cumana  (Vénézuela) et  à Vizille (38), ville dans laquelle il a réalisé une sculpture à partir d’un gros hêtre mort sur pied (5.50 m) au Parc Départemental.
Il a également participé à des concours de scuptute sur neige et sur glace, en particulier le Concours International de Sculpture sur neige du Québec où il a remporté le second prix.

Depuis 2002 il a participé à une vingtaines d’expositions régionales et en région parisienne, parmis lesquelles on peut citer la Galerie Pikinasso à Roanne (42), l’Université de la Doua , la Galerie Chomarat et le Musée d’Art Contemporain à Lyon, le Musée de Romans (26), l’Espace Malraux au Kremlin- Bicêtre (94) et à Vitry sur Seine (94), la Galerie du Larith à Chambéry (73), la Galerie Hom’Art à Perros Guirec (22), la Galerie D’Art à L’Isle sur la Sorgue (84), la Galerie Objet Trouvé à Paris (75),  la Maison des Mémoires à Carcassonne (11), le Jardin du Museum de Grenoble (38) et Le Chant des Sculptures Domaine de St Jean De Chépy (38)Son travail a donné lieu à des reportages TV sur M 6 et F R 3.

Sa philosophie

Je sculpte chaque fois que je peux... C’est pour moi une nécessité ;  que j’aie ou non du succès n’y change rien . Personne ne m’y a poussé (au contraire...)  sinon moi-même.

A l’école, quittée à 14 ans , on me disait : «  bon en dessin » et, en gardant les vaches, il m’arrivait parfois de sculpter des bâtons au couteau, mais après le temps m’a manqué .J’essaie surtout de travailler « en collaboration » avec la Nature en utilisant ses formes si riches et si variées, Vivantes dans tous les sens du terme : Biologiques . J’essaie de faire actuellement de la sculpture sur arbres vivants, en guidant leur croissance ( comme l’arboriculteur donne les formes qu’il veut à ses arbres vivants, mais avec une part de hasard qui est celle de la nature) expériences que j’appelle pour les différencier : Biosculpture –Arborisculpture – Agrosculpture. Cela demandera des années et je ne sais pas si j’ en aurai la patience !

J’ai aussi fait des sculptures « Bio-dégradables » ou transformables par les forces de la nature,  les insectes, les champignons, etc ...que je photographie à certaines époques .

Bien entendu ces expériences ne donnent pas de résultats exploitables commercialement et cela m’est égal .

C’est la lutte pour Vivre et Faire – on a à peine le Temps d’Etre !   

Jean Rosset  (1978 )


Des commentaires sur son oeuvre

Jean Rosset, il faut l’entendre parler de ses rendez-vous avec les arbres. Il tisse avec eux des liens patients, il les attend. Il sait pour chacune de ses sculptures de quel orme, de quel châtaigner ou de quel chêne elle est née. On peut imaginer que les outils généralement brutaux, la tronçonneuse, la hache avec lesquels ils les a façonnées ont été maniés avec une tendresse et une précision fraternelles.           
S’il tient toujours compte de la courbe des fibres ou de l’excroissance d’une nodosité, ses personnages, figures géantes, totémiques, animées de cette expression intense qui le fascine, n’appartiennent maintenant qu’à lui.           
De ces bouches immenses ouvertes sur le cri, il a su même entendre la voix., et la leur rendre en auscultant les larges entailles de leur chevelure, tambour multiple qui résonne des sourds battements de la nature et de la forêt.

Claude Maffre.

 

Jean Rosset  sculpte des têtes et des visages à la tronçonneuse, figures austères et drôles, angoissantes et joyeuses, miroir d’un monde aux multiples faces, masques emblématiques de rituels enfouis, archéologie rêvée. Mais les masques ne meurent-ils pas aussi ?

Jean Rosset est un arpenteur de la montagne, dont les falaises et les rocs nous offrent parfois de bien étranges visions.

Les oeuvres de Jean Rosset se donnent parfois à entendre, car certaines de ses sculptures sont musicales ; assaillies sur le versant des montagnes par le souffle du vent, elles s’offrent alors au regard et à l’ouie.

Alain Pouillet
Liens vers les sites de nos sponsors institutionnels
sigle Lalouvesc
Sigle Conseil Général de l'Ardèche
Sigle Région Rhône-Alpes
Haut de la page