Accueil, Plan du site, Contact, Mentions légales
EN ARDECHE VERTEsigle CdA
vue générale du village de Lalouvesc

Au service de la promotion de l'art en Ardèche depuis 1989, l’association Carrefour des Arts réunit des bénévoles amoureux des arts et désireux de faire partager leur passion à un large public.

 
Les Artistes du Carrefour des Arts
   
Georges et Monique STAHL, verriers

Monique et Georges Stahl ont installé leur atelier à Laboule (07110) en Ardèche. Pour certains c’est le bout du monde, pour eux c’est un cadre propice à leurs activités artistiques avec d'immenses châtaigniers, des cascades de granit et des ruisseaux scintillants.

Monique et Georges Stahl vous accueillent dans leur atelier avec la simplicité de ceux qui n'ont pas besoin d'en dire trop: leur art parle pour eux. Des pièces uniques qui déclinent la transparence du cristal et les subtiles variations colorées de la pâte de verre. Parfois, des blocs minéraux ou de vieux bois ravinés par le temps viennent répondre à ces éléments aériens.

De l'infime au monumental, Monique et Georges ont fourni mille oeuvres que l'on retrouve à travers le monde chez les collectionneurs, les galeristes ou dans les édifices publics.

 

Un long chemin avant d'en arriver là.
Une première vie de professeurs d'arts plastiques dans l'est de la France puis l'envie de tout lâcher pour créer.

C'est chose faite en 1977 et le couple s'installe à Laboule.
Potiers et céramistes tout d'abord pour cette deuxième vie.
La vache enragée, naturellement.

Une première sélection pour un salon à Nîmes et la féconde confrontation avec d'autres createurs qui les convainc de chercher encore, de ne pas s'endormir sur de fragiles lauriers.Alors, comme s'ils suivaient une courbe de température, celle qui permet de passer de la céramique au grès puis à la porcelaine, Monique et Georges évoluent vers un travail de plus en plus fin.

Je crois qu'il va pleuvoir
   

Certaines de leurs pièces sont éditées chez des porcelainiers de Limoges ou du Lot.
Parvenus à la maîtrise de céladons d'une finesse translucide, ils ne se décident pas à s'enfermer dans la routine.
C'est avec la recherche d'une association entre porcelaine et verre que commence leur troisième vie.

Du verre déformé à la chaleur qui enchâsse des pièces de porcelaine tout d'abord.
Puis, du thermoformage on passe au travail de la pâte de verre.
« Ce n'est pas une matière, c'est une technique» dit Georges.
Une technique qui, contrairement au soufflage, est vieille d’à peine plus d'un siècle, ce qui explique la constante nécessité de recherche, d'invention.
Des morceaux de cristal brut incolore, chutes de production de Lalique, reçus en vrac, débarrassés des scories, voilà le matériau de base.

   
Aurore

Les couleurs qui teinteront le cristal dans la masse?
Une cuisine perso d'oxydes de fer, cuivre, cobalt, titane, et autre manganèse.

La cuisson? L'antique technique de la cire perdue: une forme en cire est entièrement entourée d'un moule en plâtre réfractaire.
Le moule une fois sec est débarrassé de la cire dans une étuve puis empli de pâte de verre, mis au four et cassé après cuisson pour libérer l'ceuvre.
Dit comme cela, ça semble tout simple, mais quand on sait que la montée à 10000 dure 15 heures et la cuisson... 15 jours, qu'il faut rajouter de la matière en cours de cuisson, que les tensions thermiques dans cette matière sont telles que, 10 jours après être sorties du four, certaines pièces peuvent encore éclater...

Les formes? un travail de sculpture, de modelage, de moulage, puis, après cuisson, de sablage, de taille, de perçage, de meulage, de polissage.

La Caverne
   

"Mélancolie de la résistance"

Nous essayons d'exprimer avec le ciel et ces vagues, l'interminable affrontement de la volonté et de l'infini.

Cette rêverie contemplative,  c'est une invitation au recul à partir duquel une contemplation nostalgique de la nature devient possible, presque dans une posture d'expiation, au moment où nous nous apercevons tous que l'attitude pratique face à la nature ne peut se définir que comme une exploitation agressive.

Cette rêverie contemplative, c'est une conscience solitaire malheureuse, hantée par le sentiment du manque.

Mais c'est aussi l'injonction au dépassement du destin où se forme le devenir de tous les hommes.

M. & G. STAHL

Mélancolie de la résistance
   
Esprit de solitude
Kasane-Ochi
Le Pertuis
     

Et quant on demande à Monique et Georges qui fait quoi,
ils se regardent comme si la réponse allait de soi:
ils font tout, tous les deux .

           
     
Liens vers les sites de nos sponsors institutionnels
sigle Lalouvesc
Sigle Conseil Général de l'Ardèche
Sigle Région Rhône-Alpes
Haut de la page